MONIER Jean Marie

De Encyclopédie : Brigades Internationales,volontaires français et immigrés en Espagne (1936-1939)
Aller à : Navigation, rechercher

Jean Marie Monier est né le 7 janvier 1905 à Alès, dans le Gard. Il était le fils de Jean Antoine Monier.

Il avait arrêté sa scolarité à l’école primaire.

Mobilisé de mai à novembre 1925 dans l’armée d’occupation en Allemagne, il appartenait au 6e Régiment de Cuirassiers.

Célibataire, il était peintre en bâtiment et gagnait jusqu’à 80 francs par jour.

Membre de la CGT, il lisait les journaux L’Humanité, Russie d’aujourd’hui, La Correspondance internationale.

L’Espagne

Il arrive en Espagne le 25 janvier 1937, parti par l’intermédiaire du PC de la région lyonnaise, pour mener la « lutte antifasciste », selon ses termes dans sa biographie de militant rédigée sur le front.

Affecté à la 14e BI, il deviendra caporal-chef à la 2e section de la 1ère Compagnie du 4e Bataillon.

Il participe aux combats sur le front du Jarama, de Balsain, et lors de l’ Offensive franquiste d’Aragon (Caspe).

Blessé au Cerro de Benito, à une date indéterminée, et retiré du front temporairement, il est tué le 25 ou le 26 juillet 1938, lors du Passage de l'Ebre.

Il avait demandé à adhérer au PCE et était devenu membre du Secours Rouge International (voir article Solidarité) à Madrid en mars 1937.

Sources

RGASPI (Moscou, F.545 Op.6. D.45 et Op.6. D.1324).