PERRAULT Louis

De Encyclopédie : Brigades Internationales,volontaires français et immigrés en Espagne (1936-1939)
Aller à : Navigation, rechercher

Louis Perrault est né le 24 aout 1909 à Issy-les-Moulineaux, dans une famille ouvrière.

Il a effectué son service militaire dans l’Infanterie. Sur la fiche de renseignements à son arrivée en Espagne, il affirme :

« Connais sommairement le rôle du groupe et d’une section de compagnie au combat - utilisation fusil-mitrailleur. »

De profession tôlier-chaudronnier, il a travaillé chez Citroën, Voisin, Renault … Il était membre de la CGT.

Lors de son départ pour l’Espagne, il était permanent de la JC, à laquelle il avait adhéré en 1928. Il s’était fait remarquer très tôt, R. Michaut en témoigne :

« J’ai entendu parler pour la première fois du camarade, vers 1929/1930, à l’époque où les vendeurs de l’Avant-Garde étaient si pourchassés; il y avait en effet à Athis-Mons une équipe de vendeurs composée des frères PERRAULT et des frères POUPON, qui chaque dimanche avaient affaire à la police, et je crois même qu’ils durent tous faire de la prison »

Il devenait secrétaire de la Région Paris-Sud et membre du comité central des JC, poste qu’il occupait au moment de son départ pour L’Espagne.

En 1930 il adhérait au PCF et devenait membre du Comité Régional de la région Paris-sud.

Marié, un enfant, il demeurait 16 rue des Rosiers à Vitry-sur-Seine]]

L’Espagne

Louis Perrault arrive, illégalement, en Espagne le 21 novembre 1937.

Il est affecté au camp d’instruction de Villanueva de la Jara où il « seconda le Commissaire de Guerre du camp pour le travail politique et culturel, puis il fut chargé de s’occuper des questions d’investigations et de contrôle jusqu’à la fin décembre. ».

Le 10 janvier 1938, il entre à l’école des Commissaires de Guerre de Villanueva de la Jara «  et fut incontestablement et de l’avis de tous le meilleur élève à tous les points de vue »

A peine sorti de l’Ecole des Commissaires, en février 1938, il est désigné comme adjoint du Commissaire Inspecteur Gallo et devient «  le Chef du Commissariat Politique, calle Velasquez [à Madrid] et comme tel, responsable de toute l’édition et diffusion du matériel en langue française, fait par le Commissariat, et de la vérification de l’acheminement du matériel en langue française, espagnole et catalane, destiné à la 14eme Brigade et aux autres unités de l’armée du Centre. »

Dans le chaos provoqué par l’Offensive franquiste d’Aragon, il est chargé de transmettre des ordres verbaux à Albacete et à Madrid.

« Lorsque le 3 avril, il a été décidé d’évacuer immédiatement sur la Catalogne, tous les services d’arrière des Brigades Internationales qui se trouvaient dans cette région, PERRAULT a été chargé de se rendre immédiatement à Albacete pour transmettre les ordres, éviter toute panique.[…] Sa mission a été très heureuse puisque à ce moment-là, le Commandant de la Base n’avait encore pu recevoir aucune communication téléphonique. »

Devant transmettre d’autres messages, et ne s’accordant que trop peu de temps de repos, son chauffeur et lui vont avoir un accident le 6 avril 1938, près de Villanueva de la Jara. Dans ce malencontreux accident, Louis Perrault va trouver la mort.

Il sera enterré au cimetière de Motilla del Palancar, dans la province de Cuenca.

Source

RGASPI (Moscou, F 545, Op 6, D1348)