Catégorie:Miliciens

De Encyclopédie : Brigades Internationales,volontaires français et immigrés en Espagne (1936-1939)
Version du 31 janvier 2019 à 11:27 par Ramon (discuter | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : Navigation, rechercher

Dès les premiers jours de la rébellion militaire, les forces syndicales et politiques espagnoles vont s’organiser en milices et en colonnes pour combattre les rebelles.

Les premiers étrangers qui sont sur place (immigrés ou sportifs venus participer aux Olympiades Populaires de Barcelone) les intègrent. Ils sont rejoints par des volontaires, partis spontanément ou aidés par des mouvements d’émigrés (Giustizia e Liberta, …). Ils vont se regrouper en centuries : Centurie Giustizia e Liberta, Centurie Gastonne Sozzi, pour les italiens, Centurie Thaelmann pour les allemands … Les volontaires français se regroupent dans la Centurie Commune de Paris.

Le peu d’efficacité des milices et des colonnes face à une véritable armée, va entraîner leur réorganisation et la création de l’Armée Populaire. L’unité de base devient la Brigada Mixta (BM). Les Brigades Internationales (BI) seront créés, officiellement, le 22 octobre 1936, quelques jours après.

Cette réorganisation suscitera de nombreuses résistances chez les anarchistes espagnols et étrangers. Certains de ces miliciens étrangers, intégreront les Brigades Mixtes dirigées par des anarchistes et d’autres les Brigades Internationales. Le terme de milicien s’appliquera aux soldats républicains pendant toute la guerre.